Agenda Actualités Historique Accueil Equipe et ContactLydie Gaborit, Hélène Cabot: Conception, Mise en scène, direction d'acteurs et maitre du jeu, musique. avec: Nadia Sahali Marc Le gall pour le théâtre forum: Nadia Sahali Marc Le Gall Lydie Gaborit Victor Bidaux maitre du jeu: Hélène Cabot scénographie et lumières: Ludovic Billy création Costumes: Gwen Hocquart régie technique: Thomas Duboc photos de plateau: Elvire
Contact: 1train@orange.fr
création théâtrale à partir des deux textes publiés aux éditions le Rouergue: Je porte la culotte de Thomas Gornet et Le jour du slip d'Anne Percin, suivie d'un théâtre forum inspiré des thématiques qui sont abordées dans la création. Coco interroge les problématiques intergenres : relation garçons-filles, l’éducation, le rapport à la technologie, au corps, à l’espace, les codes sociaux et esthétiques, l’expression des émotions et de l’affection. Imaginez qu’un soir vous vous endormiez fille et qu’au matin vous vous réveillez dans le corps d’un garçon, et vice et versa! Et bien c’est exactement ce qu’il va arriver à nos deux héros: Corentin va devenir Corinne et Corinne va devenir Corentin le temps d’une journée! (qui ne l’a jamais imaginé ?) C’est leurs deux histoires que l’on retrouve au sein du même livre et que l’on peut lire par les deux bouts, avec d’un côté Je porte la culotte écrit par Thomas Gornet et de l’autre Le jour du slip écrit par Anne Percin. Ces deux récits se déroulent en effet miroir, la narration est imagée et se déroule comme dans un film. Corentin "Dans ce film d’horreur que je suis en train de vivre en direct, je ne m’appelle plus Corentin mais Corinne, je suis une fille et je ne résiste pas quand ma mère me fait des caresses et des bisous.[...]A peine entré dans la cour de l’école, je reste pétrifié. Quand j’étais Corentin, je fonçais sans bruit vers Ludo, mon meilleur copain pour lui faire une frite sur les fesses par surprise en rigolant [...] Mais, ce matin, il faut bien m’y résoudre, je suis Corinne. Et Corinne, elle doit faire quoi?" Corinne "Vite, je cours rejoindre Maman en bas, à la cuisine. Elle a sûrement une explication à ce qui m’arrive. C’est peut-être la Journée mondiale du zizi, ou un truc comme ça? Je me précipite vers elle pour l’embrasser et là, elle me regarde comme si j’avais des idées bizarres.[...]A 8h27, elle me dépose enfin devant l’école. On est en retard évidemment. Elle me parachute en grognant « bonne journée ». En principe, elle ajoute un truc du genre « ma puce », « ma chérie », « ma cocotte ». Encore une fois, les larmes ont failli couler, mais je me retiens. Je suis un garçon, et j’ai toujours entendu dire que ça ne pleurait pas les garçons. Apparemment, ils ont pas le droit.[...]Je me fais bousculer et me retrouve au dernier rang où Ludo, le garçon le plus débilos de la classe, vient me rejoindre. Au passage, il me donne un coup de pied dans le mollet droit. Je hurle de douleur: il me regarde avec des yeux tout ronds, comme si j’étais devenue folle-ou fou". Tour à tour, tous deux se trouvent face au même vertige d’une garde robe d’un autre genre, inadaptée à ce qu’ils sont dans leur tête! Tous les deux vont se confronter à leurs proches, à l’épreuve très redoutée de la cour de récré et des copains! A travers ces nouveaux regards que Corinne et Corentin portent sur l’autre, et que les autres portent sur eux, c’est les relations entre les filles et les garçons qui sont abordées, à un âge où les différences se construisent et intriguent! Un régal très amusant qui peut aider à accepter les différences fille/garçon, à voir ce qui nous rassemble, mieux se comprendre et abandonner quelques clichés aussi. Ce projet est destiné à s’inviter dans n’importe quel lieu, à aller à la rencontre des publics et principalement des jeunes gens de 8 à 13 ans, à être interactif et propose à chacun de s’amuser et de réfléchir ensemble. Il est donc proposé aux écoles, collèges (6ème et 5ème ) et aux lieux culturels (bibliothèques, théâtres, maisons des associations ...)
Co co Création- théâtre forum